L’entretien des pelouses au printemps

Pour que la pelouse retrouve sa splendeur d’antan après l’hiver, il faut la fertiliser au printemps pour lui donner la bonne alimentation. L’engrais à action lente fournit au gazon tous les éléments nutritifs essentiels pour toute la saison. Il est très important de bien arroser votre pelouse après l’avoir fertilisée. Sans humidité, l’herbe ne peut pas absorber et utiliser l’engrais. Faites également attention à la quantité d’eau : 15 litres par mètre carré est l’idéal. Vous pouvez vérifier la quantité d’eau à l’aide d’un pluviomètre.

La première coupe

L’entretien des pelouses commence en mars ou, au plus tard, en avril avec la première tonte de l’herbe. Au printemps, l’herbe est tondue une ou même deux fois par semaine, en été, tous les 10 à 14 jours suffit. En octobre, lorsque l’herbe cesse de pousser, il n’est plus nécessaire de tondre le gazon. Ne jamais tondre plus d’un tiers de la hauteur totale.

Lutte contre les mauvaises herbes

Après la mi-mai, il n’est plus conseillé de scarifier. Avec l’arrivée de la saison chaude, les mauvaises herbes se développent également, par exemple le mile. Si elles ont déjà envahi la pelouse, enlevez-le. La fertilisation et la tonte du gazon empêchent également les mauvaises herbes de se développer davantage.

Entretenir sa pelouse au printemps

Éliminer les zones stériles

Si des zones stériles se forment sur la pelouse, utilisez un mélange pour réensemencer. Désherber légèrement le sol avant de semer. Maintenez la zone humide et protégez-la.

Quand commencer l’entretien du gazon ?

L’entretien des pelouses commence en mars ou, au plus tard, en avril avec la première tonte de l’herbe. Au printemps, l’herbe est tondue chaque semaine, en été tous les 10 à 14 jours. En octobre, lorsque l’herbe cesse de pousser, la tonte du gazon est suspendue.

La tonte régulière du gazon favorise la résistance du gazon. Lorsqu’elle est rarement fauchée, l’herbe cesse de produire de nouvelles pousses latérales. En conséquence, des zones sans végétation se forment, la résistance au piétinement diminue et les mauvaises herbes et les mousses commencent à proliférer.

Le choix de la tondeuse à gazon dépend de vos besoins spécifiques. Lors du choix de la tondeuse à gazon, il faut tenir compte de la taille de la pelouse et du facteur temps. Plus la surface est grande, plus l’avantage d’une grande largeur de coupe est grand. Si le sol est inégal, il faut préférer une tondeuse à gazon automotrice, qui permet d’économiser du temps et de l’énergie.

Entretien de la pelouse au printemps

Si la hauteur normale du gazon est de 40 mm, il faut tondre l’herbe dès qu’elle atteint environ 60 mm. En d’autres termes, un tiers de la longueur totale des brins d’herbe sera coupé. Les résidus d’herbe ne doivent jamais être laissés sur la pelouse.

Pour que l’herbe ne brûle pas au point de coupe, il est préférable de tondre le gazon en fin d’après-midi, après que la chaleur de la mi-journée se soit calmée.

La bonne hauteur de coupe pour chaque type de pelouse :

  • Pelouse ornementale : 10-20 mm
  • Terrain sportif : 30-40 mm
  • Pelouse de stationnement ou pelouse ombragée : 50-60 mm
  • Vaste prairie peu utilisée : 60-80 mm

Lorsque la pelouse est tondue tous les trois à cinq jours, il n’est pas nécessaire d’enlever l’herbe restante.

Dans ce cas, le gazon est si court que l’herbe coupée tombe entre les brins d’herbe et peut être laissé en contact avec le sol. Ce paillis naturel agit comme un engrais et empêche le gazon de se dessécher. En été, le paillage de la pelouse avec des résidus d’herbe finement broyés est généralement aussi approprié lorsque vous avez une pelouse sur laquelle on a marché.

La fréquence de la tonte dépend du type de gazon que vous souhaitez obtenir et de la croissance de l’herbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *