Quand faut-il passer le scarificateur sur sa pelouse ?

Pour chouchouter votre gazon, il ne suffit pas de le tondre et de l’arroser régulièrement. De temps en temps, il faut aussi penser à aérer le sol sur lequel il pousse ! Pour cela, vous le savez, il existe des outils spécialement conçus à cet effet. Les scarificateurs, avec leurs lames aiguisées, vont permettre de retirer les déchets organiques, la mousse et le lichen qui étouffent votre pelouse.

Bien que cela soit extrêmement bénéfique pour le sol, il ne faut pas en abuser. En effet, celui pourrait finir par abîmer votre belle pelouse. Il est donc primordial de réaliser cette tâche au bon moment et avec la bonne régularité.

Voyons tout de suite quand faut-il passer le scarificateur, et comment procéder pour en tirer un maximum de résultats.

À quelle période de l’année faut-il passer le scarificateur ?

Le scarificateur a pour mission d’oxygéner le sol afin de faciliter la pousse de la pelouse. Il peut donc être judicieux de le passer juste avant les premiers jours du printemps, lorsque les températures grimpent et que le soleil se fait plus chaud.

Selon la région où vous vivez (et les caprices climatiques), vous pouvez scarifier votre pelouse entre mars et avril. Bien entendu, il n’y a pas de science exacte. D’ailleurs, certains préfèrent passer le scarificateur les premiers jours de l’automne, entre septembre et octobre. Ici, l’idée est de préparer la pelouse a affronter l’hiver.

Rien ne vous empêche de passer votre scarificateur une fois au printemps puis une seconde fois à l’automne, surtout si votre pelouse a quelques années déjà et qu’elle bénéficie de très peu de soleil. En revanche, évitez absolument de scarifier la terre en hiver ! Les gelées pourraient endommager les racines, ce qui serait contre-productif.

Quand passer le scarificateur : reconnaître une pelouse asphyxiée

Au-delà de savoir à quelle période et quand passer le scarificateur, il peut être intéressant de savoir reconnaître un gazon qui en a besoin. Si votre gazon est bien vert, qu’il ne présente aucune irrégularité et qu’il est dense, alors vous pouvez vous passer de cette tâche (chanceux que vous êtes !)

Quand faut il passer son scarificateur

En revanche, si votre pelouse n’a pas bonne mine, le scarificateur n’est pas forcément le remède qu’il lui faut. Pour le savoir, eh bien agenouillez-vous, et observez le sol de plus près. Voici 2 signes qui ne trompent pas :

  1. La présence de lichens et de mousses
  2. Le feutre de la pelouse est si dense et si épais, que la terre est complètement recouverte

La présence d’un feutrage, et même celui de champignons n’est pas une mauvaise chose en soi. Ils participent à l’équilibre de l’écosystème et protègent le gazon des piétinements. En revanche, lorsque la croissance de la pelouse est compromise, c’est le signe qu’il faut intervenir au moyen d’un scarificateur.

Bon à savoir : une pelouse de moins de 3 ans aura rarement besoin d’être scarifiée. Si l’herbe est jaune, irrégulière et qu’elle ne pousse pas, cela peut venir de l’arrosage ou même du sol, trop pauvre ou contaminé.

Comment passer le scarificateur correctement ?

Vous savez maintenant quand passer le scarificateur : au début du printemps ou de l’automne, jamais en hiver, si votre pelouse en a besoin. Avant de vous laisser, voici quelques conseils pour que cette tâche soit réellement bénéfique :

  • Passez le scarificateur après avoir tondu votre gazon, de cette manière, vous limitez le risque d’arracher les brins d’herbe avec leurs racines
  • De préférence, utilisez le scarificateur sur sol humide, après avoir arrosé. Attention, si vous utilisez un scarificateur tracté ou un scarificateur émousseur motorisé, veillez à ce que le sol ne soit pas boueux non plus !
  • Une fois que vous avez scarifié votre sol, vous pouvez le chauler pour rééquilibrer le pH et éviter la prolifération de champignons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *